Colour Of Love

En faisant du repérage d’informations sur les réseaux, j’ai remarqué qu’un sujet devient récurrent dans les discussions de la communauté africaine sur Internet.

Ce thème qui défraye la chronique est celui des couples mixtes. Les commentaires sont encore plus virulents envers les personnalités connus telles qu’Omar Sy, Serena Williams ou encore le récent champion du monde Blaise Matuidi. Certains membres de « l’afro-sphère » déplorent une hantise du « Black Love » et un complexe d’infériorité qui pousse inconsciemment nos frères et sœurs à fonder un foyer avec d’autres communautés au lieu de renforcer la communauté noire. Débat qui fait rage depuis un certain moment, je me suis interrogé sur cette polémique et essayé de comprendre les raisons pour lesquelles ce sujet est aussi prégnant.

Les couples mixtes sont vu comme une volonté des « Élites » de faire disparaître  la population noire par un métissage graduel et quasi institutionnalisé. Malheureusement, cette idée se base sur des actes réels fait par les colons lors de leur invasion du continent noir.

En effet, je vais prendre l’exemple des colons portugais devaient faire des enfants avec les femmes de la population locale, cette pratique était si courante qu’au Cabinda (territoire sous la juridiction de l’Angola) il était convenu de dire qu’une femme devra avoir un enfant avec un homme blanc. Cette volonté de blanchiment de la population est très bien illustré par le tableau La Rédemption de Cham (A Rendençao de Cam en portugais)

37592824.b0811179.500

Peinture qui illustre comment le peuple noire trouve son salut par le métissage et le blanchiment graduel de sa descendance. Il est vrai qu’en connaissant cette historique, nous ne pouvons qu’être méfiant face à la mixité et vouloir s’en prémunir.

Néanmoins, je note que le sujet de métissage ne touche pas exclusivement que la population noire, si nous lisons la rhétorique des « Identitaires européens », la mixité et le métissage font parti d’un projet « d’africanisation » de la population européenne dans le but de remplacer cette population au fur et à mesure du temps. Je note, par conséquent, que les couples mixtes et le métissage sont des sujets qui interrogent plus d’une communauté avec en toile de fond une certaine peur de l’extinction.

Mais cette manière de juger, la vie , le foyer et les choix faits par notre prochain est-elle le meilleur moyen de faire évoluer la communauté ?

De mon point de vue, je trouve difficile d’avoir une position définitive sur un couple et du « pourquoi » il s’est formé. Au delà, des considérations comme le complexe d’infériorité ou manigance pour l’extinction de peuples, je considère également que toutes relations humaines ont une histoire qui déjoue nos paradigmes et nos théories. En effet, nous avons tendance à politiser les relations humaines et moraliser les comportements d’autrui sans que nous connaissions véritablement les chemins qui ont conduit les deux personnes a s’aimer. Contrairement à ce que l’on pense, être en couple avec une personne d’une autre communauté ne signifie pas forcément que notre militantisme noire va baisser voire disparaître. Vous connaissez peut être le film Dear White People (2004), dans ce film la principale activiste noire est secrètement en couple avec un Américain WASP. Mon exemple illustre le fait que nous ne devons pas considérer les noirs en couples mixte comme des traitres ou des complexés car  si complexe il y a, il se manifestera dans d’autres domaines. De surcroît, nous oublions souvent que tous autant que nous sommes, nous « subissons » l’influence de notre environnement. Nous pouvons illustrer cela avec l’exemple des footballeurs, nombre d’entre eux d’origines africaines sont en couple avec des femmes « blanches ». Je vois encore les commentaires :  » c’est un vendu », « encore un complexé  » etc.. Mais, on ne se rend pas compte que les couples se font en fonction de nos fréquentations, je suppose que tu as rencontré ta moitié car elle était proche de ton cercle d’amis ou de tes activités et c’est également la même chose pour nos stars du sport voire de la télévision. La question n’est donc pas de savoir qui fait preuve de trahison ou non, mais de savoir comment casser les canons de beauté standard.

Néanmoins, il existe tout de même des personnes qui souhaiterons justifier leurs couples en dénigrant la communauté noire en expliquant que le comportement , leur physique ou leur mentalité ne leur convient ou n’est pas la bonne. Mais, ce genre de questionnement n’est pas là, la force d’une communauté ne réside pas à s’exclure mais à être assez forte pour pouvoir exporter ses valeurs aux autres et à ses enfants issues d’une union mixte ou non.

 Pour reprendre The Colour Of Love des Boyz II Men, définir la « colour of love » va au delà notre appartenance communautaire et pour plus de précision je vous invite à écouter la mélodie de Boyz II Men.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s